le moulin naisse

 
 

    Située au bord du Ton, la roue à aubes courbes de la scierie est intégrée dans un ensemble de construction réaménagé aux XVIIIe. et XIXe. siècle. Le logis de 2 niveaux et 3 travées est percé de baies à linteau droite et appui saillant. Le rez-de-chaussée du bâtiment, surélevé, est disposé autour d’une porte centrale précédée d’un perron à double volée.

    Adossée à droite du logis, l’ancienne tannerie Collignon s’ouvre sur trois niveaux, dont le second est composé de neuf baies. Contre la tannerie et en fort retrait, la scierie proprement dite repose sur les vestiges des moulins plus anciens, comme témoigne le haut soubassement en gros appareil de calcaire le long de la rivière et la façade postérieure qui portent les traces des nombreux remaniements. Les ouvertures ont un encadrement rectangulaire en calcaire.

    L’intérieur du moulin conserve, en mémoire du passé, la machinerie qui a servi à actionner la scie à cadre dite «le Haut Fers» pendant plus de cent ans.

    Afin de garantir au lieu son passé et de le mettre à l’abri des intempéries qui menacent toute construction, , l’ensemble des bâtiments et son mécanisme ainsi que les alentours ont été classés en novembre 1990 et des travaux de conservation sont en cours.

    Dans un site superbement conservé, où l’eau et le bois conditionnaient directement la vie économique d’une région, le visiteur admirera la roue à aubes courbes par le dessous, toujours en état de fonctionnement, ainsi que son assemblage à un grand pignon à dentures en bois. Les poulies de transmission par courroies avec l’appareil d’accouplement à la scie à cadre aux masses imposantes sont aussi visibles. Le public est accueilli sur le site de la scirie et une salle didactique illustre le passé.

 
Photos
MoulinLe_Moulin.html
Photos
Nature
Photos
Famille
AccueilBienvenue.html